Article de presse : ECO des Pays de Savoie
4 (80%) 1 vote

Les vies de Nicolas Fougerousse : à 37 ans, Nicolas Fougerousse a déjà connu plusieurs vies : éditeur, champion d’apnée, community manager… et romancier.


Par Philippe Claret.


“J’aime bien l’image du taureau : il observe, il fonce, il s’arrête, il observe. Et il recommence. Il fonce, etc.” Nicolas Fougerousse, silhouette mince, blond aux grands yeux bleus, ne ressemble pourtant pas vraiment à un taureau. Mais c’est vrai que cette métaphore lui va bien, lui qui a cette capacité à se lancer dans des projets très différents, chaque fois avec passion, chaque fois en ayant mis toutes les chances de son côté.

La première passion, c’est sans doute l’écriture. «J’écris depuis l’âge de 17 ans, raconte-t-il. Pendant longtemps, ça a été des poèmes, que je ne montrais pas trop. Ce n’est qu’à 29 ans, en 2008, qu’est né le désir d’écrire aussi pour les autres.»

Professionnellement, Nicolas enchaîne les expériences dans l’industrie, le social, la vente, avant de monter en 2007 un premier projet personnel : une maison d’édition. «Les Éditions Alphabet de l’espace, raconte-t-il  fièrement. L’idée était de publier de la poésie, chaque fois sous la forme d’un livre et d’un DVD.» S’ensuivent de belles rencontres avec André Velter, Dominique Sampiero, Brigitte Giraud. Et de beaux projets autour de textes qu’il aime, et qu’il aime mettre en images.

À lire aussi :   Article de presse : le Dauphiné Libéré

Changement de cap en 2010. L’activité d’édition est arrêtée pour mieux se consacrer à une nouvelle passion : les nouvelles technologies de l’information et la communication. «C’est une continuité en fait, assure-t-il. Le monde des écrans ouvre des tas de portes mais ne ferme pas celle de l’écriture, au contraire : on n’a jamais autant écrit et lu que maintenant !»

En parallèle, le passionné de montagne et d’escalade ouvre cette même année un autre chemin intérieur en découvrant l’apnée sportive. Inscrit au club d’Aix-les-bains (apnee-savoie.com), il se fait vite remarquer. Jusqu’à décrocher une médaille de bronze au championnat de France en 2014, puis une cinquième performance mondiale l’année suivante aux championnats du monde. Sa spécialité, c’est l’apnée dynamique : la plus longue distance parcourue sous l’eau. Pour lui, c’est 220 mètres. La discipline est exigeante : six entraînements par semaine. Mais correspond chez lui à une hygiène de vie, qui lui permet d’approfondir le dialogue entre le coprs et l’esprit.

Écrire reste un  fil rouge pour Nicolas Fougerousse. De décembre 2013 à juin 2015, il prend le temps de mûrir son premier roman. Ce sera “Celle qui écrivait des poèmes au sommet des montagnes”. Publié un an plus tard aux éditions Jouvence, le livre a trouvé son public, avec 3 000 exemplaires écoulés en quelques semaines en France, Suisse et Belgique, et même la promesse d’une traduction en allemand !

À lire aussi :   Vos photos en situation !

L’ouvrage révèle un auteur au style déjà très sûr. Le livre, nourri des lectures de Nicolas en développement personnel et yoga, commence comme une histoire d’initiation assez classique (un trentenaire en recherche guidé par un homme de 60 ans), puis bascule dans une histoire romanesque plus inattendue. L’occasion pour l’auteur de brosser avec délicatesse quelques jolis et émouvants parcours de vie.


article-eco-pays-savoie-copie

Partagez cet article ! :-)